Oui, il y aura des (rares) denonciations calomnieuses de violences sexuelles: et alors?

Ce que cache l’inquietude de Divers quant aux fausses accusations, c’est une perpetuation en culture du viol.

Temps de lecture: 10 min

«Ils», c’est comme Edouard Philippe qui, alors qu’il etait interroge par Mediapart sur la en gali?re nommee liberation d’une parole (la parole des jeunes filles n’est pas liberee, ca fait un certain temps qu’elles parlent dans le vide internationalcupid, c’est bien), a consacre l’essentiel de sa reponse a joueur les lanceurs d’alerte sur les risques de derives «mecaniquement» induites par les temoignages et denonciations de viol, harcelement, agressions…

«Vous avez quelquefois des denonciations qui laissent a penser que les faits paraissent peut-etre un brin plus compliques que simplement la version des faits qui est denoncee. Et ca va etre tres complique. C’est pour ca qu’il faut etre tres prudent sur la question. Il faudra jamais oublier que, meme dans ces affaires, la presomption d’innocence existe. La presomption d’innocence, c’est pas juste quand ca vous arrange. C’est Afin de tout le monde, ainsi, c’est tout moyen.»

Mode de pensee coulant pour les mains au cul et la drague lourde

Di?s qu’il est question de violences faites aux femmes, qu’on insinue qu’une situation peut etre «un peu plus compliquee que ca», ainsi, qu’on assene cet argument d’autorite de la «presomption d’innocence», c’est juste que l’on fera un petit effort semantique pour ne pas paraitre trop bourrin en hurlant «Ca suffit la police d’une pensee? On reste un pays latin, on a le sang chaud, on aime le contact. On peut plus rien faire/dire laaaaa.»

Mais c’est beaucoup l’esprit. Ce que fait le Premier ministre, c’est d’abord laisser entendre qu’il existe enormement de strates entre les differents outrages. Qu’il y a votre monde entre la drague lourde, mon tour ou cul, l’agression sexuelle. Qu’il ne faudrait surtout pas tout melanger. Alors que les theoriciens d’la culture du viol s’echinent depuis des annees a demontrer qu’au contraire, voir tel minimes diverses atteintes au corps feminin qui constituent pourtant, penalement et psychologiquement, de reelles agressions, participent d’la tolerance magnanime pour des auteurs. Et que c’est precisement votre mode de pensee, bonhomme et coulant pour des mains au cul et Notre drague lourde qui conduit in fine, a minimiser voire nier un viol. Et a laisser affirmer a leurs auteurs qu’ils beneficieront d’impunite.

Ce que fait surtout le Premier ministre, c’est enjamber avec adresse le sujet principale (c’est-a-dire les femmes harcelees et agressees) et laisser infuser l’idee que les femmes pourraient etre victimes certes, puis, voire surtout, «coupables» de diffamation et denonciations calomnieuses. Cela inverse la responsabilite entre des victimes et les auteurs d’agression.

Comprenez bien: Il semble interroge i  propos des viols et le harcelement. Et via un habile tour de passe-passe, il fera diversion en s’emouvant de potentiels risque d’exces ou de derives. L’equivalent, ce pourrait etre d’etre face a quelqu’un qui crie au feu parce que sa maison brule et que vous lui repondiez: «Votre maison brule? Genre vraiment? Parce que des fois des personnes appellent nos pompiers pour rien».

Certes, il adopte la totalite des elements de langage et la prudence qui empeche notre machoire de se decrocher instantanement, mais c’est peu ou prou l’intention. D’autres ne se seront nullement embarrasses d’autant de circonvolutions.

Une facon degueulasse de comparer les temoignages a la delation

Interviewe par Lea Salame dans France Inter et apres que une telle derniere a, heureusement, rappele le CV de l’artiste en tant qu’agresseur et auteur de violences conjugales, le rappeur/acteur/penseur-a-qui-l’on-demande-un-avis-sur-une-pratique-dont-il-est-l’un-des-artisans JoeyStarr s’est aussi interroge: «Est-ce qu’on ne va jamais se retrouver comme en 39 ou ton voisin va te denoncer parce que ci, parce que t’as pas achete le lait?».

On ne sait meme pas via ou commencer: le point Godwin? Cette facon degueulasse de comparer les temoignages a la delation? Les violeurs a toutes les juifs et a toutes les resistants? Le illegitimite totale a emettre le moindre avis sur la domination masculine? Claque que JoeyStarr s’emeuve Plusieurs «exces», ce pourrait etre limite drole si ca n’etait gui?re aussi triste. Grand prince, il conclut: «C’est un vrai probleme […] il fallait en parler mais voila, quoi…». Merci, tocard.

Vous voulez plus grotesque et encore legerement plus immonde? Concernant le depute LREM Jean-Pierre Pont, on est carrement dans la radicalisation, celles des victimes et accusatrices.

«Tout individu cause trop, la moindre reflexion, la moindre main sur les epaules peut desormais poser question. Ca va finir avec i?tre de l’extremisme. On ne va quand aussi pas finir par emasculer tous les hommes!»

Nous y voila. Ca a bien le merite d’etre clair: il y a des gens, comme votre homme, qui estiment, ainsi, osent l’affirmer franco, que des hommes seront victimes d’un grand complot. Que ces dames de ce monde se paraissent reunies, un soir de pleine lune, ont synchronise leur cycle menstruel et imagine un prelude a l’eradication des hommes: #Balancetonporc et #MeToo. Que les agressions seront denoncees non pas afin d’effectuer evoluer nos trucs, judiciariser un histoire ou juste J’ai raconter, mais pour regler leurs comptes. Quitte a ce qu’il y ait certains balles perdues.

Oh, on reste habituees, hein. A chaque fois qu’une soeur denonce le comportement d’un homme, elle reste systematiquement accusee d’etre aigrie, revancharde, menteuse, mal baisee… Et a chaque fois qu’un homme denonce le comportement d’une soeur, Cela reste systematiquement…. ah bah que dalle, en fera.

Depot de plainte et fosse aux lions

Et on en vient au premier probleme de une telle riposte o combien mal venue: ces hommes semblent decouvrir qu’il reste possible de voir sa parole niee. Qu’il ne suffira aucune jurer qu’on a fait ou jamais fera quelque chose concernant etre cru. C’est pourtant votre que traversent les milliers de dames victimes de viol ou d’agression.

A votre theme, l’enquete realisee via Ipsos pour l’association Memoire traumatique et victimologie reste edifiante: elle revelait que si l’immense majorite des Francais definissent le viol comme «le fait de forcer une personne qui le refuse a avoir un ratio sexuel», 24% considerent neanmoins qu’une fellation forcee releve de l’agression sexuelle, non du viol. Pour 27% des individus interrogees par Ipsos, la responsabilite du violeur reste moindre si la victime s’est montree seductrice, si elle a flirte ou s’est rendue seule chez 1 inconnu. Et pour 17% d’entre eux, imposer a sa conjointe un ratio n’est pas un viol.

On nous retorquera que les Francais ne constituent ni un tribunal, ni une force enquetrice. Et que J’ai justice et la police sont la Afin de recueillir la parole des victimes puis adopter la reponse ad hoc, au regard de la loi et non de leurs convictions. Mais c’est faux.

Pousser la a d’un commissariat Afin de denoncer un viol ne revient nullement a jeter 1 homme en pature et a s’en laver les mains par la suite en ricanant sous cape. Ces dames qui osent porter plainte se jettent elles-meme dans et cela peut ressembler a une fosse aux lions.

«Seules 11% des victimes d’un viol ou d’une tentative de viol (soit environ 98.000 cas chaque annee) et 2 % des victimes d’agression sexuelle se deplacent dans un commissariat ou a la gendarmerie pour deposer plainte, d’apri?s l’enquete «Cadre de vie et securite» de l’Observatoire national d’la delinquance et des reponses penales, qui etudie la periode 2011-2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published.